Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

O'REILLY R.P. Patrick

Titulaire 1re section,
Décès en 1988

Religieux mariste

Distinctions :

   

Biographie :

Patrick O’Reilly (né le 19/05/1900 à Saint Mihiel dans la Meuse et mort le 06/08/1988 à Paris) est un révérant père mariste.

Après des études secondaires à l’Institution Saint-Joseph du Havre et un service militaire à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr (1919), il s’engage comme religieux mariste (1922) et se lance dans des études ecclésiastiques (jusqu’en 1928) avant des études supérieures à la Sorbonne (1929-1932). Licencié ès-lettres, il est par ailleurs diplômé de l’Institut d’ethnologie et de l’École des hautes études, section des sciences religieuses (1932).

Après un stage au Musée de l’Homme (1933), il est chargé de mission ethnographique en Océanie par le ministère de l’Éducation nationale (1934) et passe un an d’études sur le terrain à Bougainville, aux îles Salomon. Il revient l’année suivante avec deux mille objets déposés au Musée de l’Homme et au Musée du Latran et un film ethnographique sur les populations de Bougainville. Il dirige la réunion des étudiants du 104 rue Vaugirard (1936-1951) tout en étant membre du comité directeur de la Revue d’histoire des missions.

Nommé secrétaire général de la Société des océanistes (1945), il assure à ce titre la publication du journal, grâce à une subvention de l’Unesco. Aumônier des forces américaines en Europe (1945-1946), il fonde l’année suivante la « Mission des îles ». Il voyage en Océanie (1948-1949) pour y étudier les problèmes de l’après-guerre dans les missions et visite la Nouvelle-Calédonie, les Nouvelles-Hébrides et les îles Wallis et Futuna.

Secrétaire général du Comité du centenaire de la Nouvelle-Calédonie (1950) et membre fondateur du comité du film ethnographique (1951), il effectue de nombreux voyages en Océanie (1962-1965) afin d’organiser, pour le compte de la fondation Singer-Polignac, le Musée Gauguin de Papeari (Polynésie française). Il est missionné par l’Unesco dans le Pacifique (1971) pour étudier l’état de la recherche et la situation des musées.

Enfin, Patrick O’Reilly est élu membre titulaire de la 1re section de l’Académie des sciences coloniales  le 04/03/1955.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS