Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

MONOD Théodore

Titulaire 4e section,
Décès en 2000

Explorateur
Scientifique naturaliste biologiste

Distinctions :

 

Biographie :

Théodore Monod (né le 09/04/1902 à Rouen et mort le 22/11/2000 à Versailles) est naturaliste et professeur de zoologie au Muséum d’histoire naturelle.

Il est docteur ès-sciences naturelles de laSorbonne (1926) et diplômé d’arabe littéral de l’École des langues orientales. Il rejoint la côte de Mauritanie (1922), puis enchaîne successivement une mission au Cameroun (1925) dans le cadre d’une étude des pêches et la Mission saharienne Augiéras-Draper (1927-1928), organisée par la Société de géographie de Paris, avant de se rendre du Hoggar à Tombouctou.

Il traverse à chameau le Tanezrouft (1934-1936) et rapporte d’importantes contributions en géologie et notamment sur la structure du Sahara occidental. Il découvre entre autres, l’homme fossile d’Asseler du paléolithique. Secrétaire général de l’Institut français d’Afrique noire créé en 1938, il convoque la première conférence internationale des Africanistes de l’Ouest (1945) tout en assumant, chaque année, la présidence de multiples réunions. Il préside par ailleurs le Conseil scientifique pour l’Afrique.

Au cours de ses nombreuses missions en Mauritanie, au Cameroun, au Tchad, au Tibesti, au Cap vert, au Nigeria, au Soudan, il rapporte des observations et récoltes scientifiques, contribuant ainsi à l’inventaire de la planète en géographie, géologie, botanique, zoologie, ethnographie, linguistique… Il est membre de l’Académie des sciences et de l’Académie de marine.

Expert auprès du Comité consultatif pour l’étude des zones arides (Unesco) et membre du Comité international pour les recherches urgentes en anthropologie et ethnologie, il est aussi membre du Comité pour la protection des plantes en voie de disparition. Commandant du Mérite saharien, il est titulaire d’une médaille de la Société de géographie (Paris), de la Royal Geographical Society (Londres), et de l’American Geographical Society (New-York).    

Enfin, Théodore Monod est élu membre titulaire de la 4e section de l’Académie des sciences coloniales le 01/07/1949.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS