Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

MIÈGE Jacques

Titulaire 4° section,
Décès en 1993

Biographie :

Jacques Miège (né le 12/05/1914 à Paris et mort le 19/08/1993 à Genève) effectue une carrière d’ingénieur agronome.

                 Ingénieur de l’Institut agricole de Maison-Carrée (École nationale supérieure d’agronomie d’Alger) dès 1932, il obtient une Licence ès-sciences naturelles de l’Université d’Alger en 1935, un Diplôme d’études supérieures en 1937, puis un Doctorat d’État de l’Université de Paris en 1952.

Aide-préparateur à l’École d’agriculture d’Alger de 1933 à 1934 puis employé à l’Office du blé à Rabat (Maroc) entre 1937 et 1938, il est ensuite nommé après concours chef des travaux au Service botanique et agronomique de Tunisie jusqu’en 1942.

Il est par ailleurs mobilisé en 1939 et affecté à El Aouïna en Tunisie puis en France dans les Ardennes, et démobilisé en 1942 en Côte d’Ivoire avant une mise en affectation spéciale.

Mis en disponibilité pour cinq ans pour exercer à l’Union cotonnière de l’Empire français, il exerce les fonctions de généticien et de chef du service de phytotechnie d’abord à Bouaké (Côte d’Ivoire) de 1942 à 1945, puis à Tikem (Tchad) en 1946.

Chargé de recherches puis Maître de recherches à l’Office de la recherche scientifique et technique outre-mer entre 1947 et 1956, il assure parallèlement les fonctions de Directeur de l’Institut d’enseignement et de recherches tropicales d’Adiopodoumé.

Il poursuit sa carrière professionnelle comme Maître de conférences des cadres métropolitains de l’enseignement supérieur avant d’être nommé Professeur titulaire de la Chaire de botanique et de biologie végétale à l’Université de Dakar (Sénégal), jusqu’en 1965.

Il exerce ensuite les fonctions de Directeur des conservatoire et jardin botanique de Genève pendant quatorze ans, jusqu’à sa mise à la retraite par la ville, mais poursuit l’enseignement de la botanique à l’Université de Genève jusqu’en 1984.

Après la direction du département de biologie végétale de cette université de 1969 à 1983, il est nommé l’année suivante Professeur honoraire.

Il participe en outre à des jurys de Thèses à Abidjan (Côte d’Ivoire), Dakar (Sénégal), Neuchâtel (Suisse), Grenoble, Marseille, Paris…, et intervient lors de nombreux colloques et séminaires.

Membre du bureau de la Société des sciences naturelles de l’Afrique occidentale entre 1960 et 1965 et du Conseil de l’Institut français d’Afrique Noire de 1961 à 1965, il est par ailleurs membre du Comité technique de botanique et de biologie végétale de l’ORSTOM et à ce titre Directeur ou parrain scientifique de nombreux chercheurs.

Il préside la Société botanique de Genève de 1968 à 1970 et la Société de physique et de sciences naturelles de Genève entre 1971 et 1973, avant d’assurer la vice-présidence de la Société suisse d’études africaines dès 1984.

Distingué Chevalier du Mérite agricole en 1959 et de l’Ordre national de République du Sénégal en 1966, il est aussi titulaire des Palmes Académiques en 1963.

                    Enfin, Jacques Miège est élu membre titulaire de la 4e section de l’Académie des sciences d’outre-mer le 04/04/1986.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS