Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

MERCIER Maurice

Titulaire 5° section,
Décès en 1958

Biographie :

Maurice Mercier (né le 21/05/1883 à Constantine en Algérie, et mort le 02/08/1958) effectue une double carrière militaire dans la marine et d'industriel.

          Agrégé de l’Université et diplômé de l’École des langues orientales vivantes, il commence sa carrière professionnelle au Lycée d’Alger dès 1906, comme Professeur.

Admis à préparer une Thèse de Doctorat ès-lettres, il doit interrompre ses dernières années d’études en 1914 car il est nommé, après un stage au Ministère de la Marine, officier interprète de 3e classe.

Il participe à la fondation de la Bibliothèque d’études scientifiques syriennes ; il rejoint Gaza en 1917.

Il embarque successivement dans différents navires, le dernier étant le « Goëland II » de Port-Saïd à Bizerte, par Malte et Syracuse.

Débarqué après l’armistice de décembre 1918, il part pour la Roumanie en qualité d’adjoint à l’attaché naval à Bucarest, chargé tour à tour de la Commission européenne du Danube et du ravitaillement en mazout de l’armée navale.

Promu commissaire de 2e classe, il est missionné à Galatz, Braila et Sulina.  

Après sa démobilisation fin 1919, il participe activement à la formation d’officier de réserve.

Nommé conseiller du gouvernement d’Alep en 1921, il reste en fonction jusqu’en 1924 en tant que chef des services civils de l’État.

Dès 1924, il est nommé secrétaire général du syndicat d’études pétrolières qui deviendra la Compagnie française des pétroles.

Il est promu officier interprète et du chiffre de 1re classe en 1932 et Officier de la Légion d’honneur en 1938.

Il préside le comité d’organisation de la section économique du 2e Congrès mondial du pétrole de 1937 et la section économique de l’Association française des techniciens du pétrole de 1937 à 1942.

Mobilisé en 1939, il rejoint son poste au service de l’attaché naval à Londres avant d’être rapatrié par le Maroc et l’Algérie en août 1940.

Il organise de nombreuses conférences et publie des travaux personnels ayant fait l’objet de communications à l’Académie des inscriptions et belles lettres.

Il est nommé administrateur de plusieurs compagnies dont la Compagnie navale des pétroles et de la Compagnie française des pétroles du Maroc.

              Il est distingué Officier de l’Étoile d’Anjouan et d’Académie tout en étant titulaire de la Croix du combattant, de la Commémorative 1914-1918 et de celle de Roumanie.

                Enfin, Maurice Mercier est élu membre titulaire de la 5e section de l’Académie des sciences coloniales le 05/03/1948.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS