Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

MENIAUD Jacques

Titulaire,
Décès en 1938

Biographie :

Jacques Meniaud (né le 01/09/1877 à Paray-le-Monial, en Saône-et-Loire, et mort le 02/03/1938 à Bruxelles, en Belgique) effectue une carrière d’administrateur colonial.

Diplômé de polytechnique, il s’oriente vers le corps de l’intendance des Troupes coloniales.

Après une année de stage à l’École coloniale, il part pour le Soudan en 1901 avant d’être affecté à Tombouctou, au Mali, pour exercer les fonctions d’ordonnateur du budget du territoire militaire.

Après un séjour au Ministère des Colonies, il retourne au Soudan dès 1905, sur la demande du Gouverneur Ponty, afin de collaborer à l’administration civile de la colonie.

Il y remplit les fonctions de chef des services financiers puis secrétaire général jusqu’en 1909.

Il profite d’une mission au Niger et en Nigeria anglaise puis de nombreuses tournées d’études au Soudan pour écrire un ouvrage sur la géographie économique du Haut Sénégal Niger.

De retour en France, il s’installe en Saône-et-Loire dès 1911 et se fait mettre hors-cadre.

Mobilisé comme adjoint à l’intendance en 1914, il finit la guerre comme sous-intendant militaire.

De retour à la politique, il se présente aux élections de 1920 mais sans succès, il s’investit alors dans l’élevage et l’agriculture tout en suivant ce qui concerne l’organisation et l’évolution du domaine colonial.

Il visite l’Afrique du Nord, les États-Unis, l’Angleterre et une partie de l’Europe.

Il est nommé Président des Amis du Mont Beuvray et membre de plusieurs comités ou associations scientifiques.

Distingué Officier de la légion d’honneur et Croix de guerre, il est par ailleurs titulaire de nombreuses autres décorations coloniales ou étrangères.

Enfin, Jacques Meniaud est élu membre titulaire de l’Académie des sciences coloniales en 1932.  

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS