Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

DJESSOU LOUBO Augustin

Correspondant 4e section,
Décès en 1986

Médecin
Sénateur
Ministre des Affaires sociales
Directeur de clinique
Domaines et régions :
Médecine, philosophie, politique. France, Côte d'Ivoire


Biographie :

Augustin Djessou-Loubo (né en 1917 à Soubré, en Côte d'Ivoire, et mort le 29/11/1986 à Abidjan) effectue une double carrière de médecin et de sénateur de la Côte d'Ivoire.

Loubo Djessou est admis à l'École normale William Ponty de Gorée, au Sénégal, puis obtient le diplôme de médecin africain à l'École de médecine de Dakar (1938). Tout en exerçant sa profession, il poursuit ses études générales, et obtient le baccalauréat (1945) ; il part alors à Paris, où il suit les cours des facultés de médecine et de sciences.

Docteur en médecine (1949), il est également licencié ès-sciences et ès-philosophie. De retour en Côte d'Ivoire, il exerce au cercle de Tabou puis dans le quartier populaire de Treichville, à Abidjan, où son dévouement lui vaut une grande popularité (1950-1953). Puis il fonde le cercle culturel et folklorique de la Côte d'Ivoire (1953), et préside le Comité anti-alcoolique (dès 1954) ; il est également délégué du Comité de la santé publique de la Côte d'Ivoire.

Son entrée dans la vie politique date de son élection au conseil municipal de Treichville (1954), sous l'égide du Rassemblement démocratique africain (RDA). Il y siège à la commission des affaires sociales, et préside la commission d'hygiène.

Élu sénateur de la Côte d'Ivoire (1955-1958), puis ministre des Affaires sociales (1957-1959), il représente son pays au Sénat de la communauté africaine (1959-1961). 

Rattaché administrativement au groupe du RGR, il siège à la commission de la famille, et à celle des boissons.

Après un mandat de député à l'Assemblée législative, il siège au Conseil économique et social (1976).

Par ailleurs, il dirige une clinique à Trechville et préside le club de boxe d'Abidjan.

Enfin, Augustin Djessou-Loubo est élu membre correspondant de la 4e section de l'Académie des sciences d'outre-mer en 1958.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS